Extraction des dents de sagesse : faut-il privilégier l’anesthésie locale ou une sédation ?

Les dents de sagesse sont nos troisièmes molaires. Situées complètement dans le fond de la bouche — derrière les deuxièmes molaires —, les dents de sagesse peuvent mal pousser, nous faire souffrir ou même créer des abcès.

Pour éviter les complications et assurer notre santé bucco-dentaire et générale, il arrive parfois qu’on doive extraire les dents de sagesse. La procédure d’extraction des dents de sagesse implique automatiquement une anesthésie, qui peut être uniquement locale ou combinée à une sédation, selon la situation.

Quand extraire les dents de sagesse ?

Vers l’âge de l’adolescence, il est conseillé de faire vérifier l’état de ses dents de sagesse par le biais d’une radiographie panoramique ou bien même d’une radiographie 3D. Cet examen clinique et radiologique permet de vérifier comment les dents de sagesse se positionnent et si elles sont sur le point d’émerger de la gencive ou pas.

Lorsque le chirurgien maxillo-facial évalue que les dents de sagesse n’ont pas de place pour sortir ou qu’elles sont mal positionnées, il peut recommander l’extraction des dents de sagesse.

La même chose peut se produire s’il détecte que la gencive qui entoure la dent de sagesse partiellement émergée est inflammée ou infectée.

Anesthésie locale ou sédation ?

Anesthésie locale

Dans les cas les plus simples, une anesthésie locale suffit pour procéder à l’extraction des dents de sagesse. Cette opération se pratique dans une clinique de chirurgie maxillo-faciale par un dentiste spécialisé : le chirurgien maxillo-facial.

L’anesthésie locale consiste à injecter un anesthésique à proximité du nerf ou groupe de nerfs de la zone à opérer. Sous anesthésie locale, le patient est conscient, mais ne ressent aucune douleur.

Sédation

Dans les cas d’extractions dentaires complexes, par exemple lorsque la dent de sagesse est incluse, le chirurgien peut recommander de procéder sous sédation. C’est également le cas lorsqu’un patient doit se faire enlever les 4 dents de sagesse durant une seule et même procédure question de faciliter l’expérience pour le patient.

L’anesthésie générale n’est pour ainsi dire plus pratiquée.

La sédation pratiquée par les chirurgiens maxillo-faciaux est dans la grande majorité des cas de manière intraveineuse. À l’occasion, la sédation peut être sous forme orale ou encore par inhalation.

Sous sédation, l’état de conscience du patient est altéré durant toute la procédure d’extraction dentaire et il ne se souviendra pas ou très peu de l’opération.

La sédation peut être utilisée chez les patients anxieux ou qui ont une phobie des opérations.

Anesthésie locale ou générale : au chirurgien maxillo-facial de choisir

Le choix entre l’anesthésie locale ou la sédation dépend du patient et du diagnostic du chirurgien maxillo-facial. Et c’est seulement après consultation auprès de votre chirurgien que le choix entre ces 2 méthodes est fait.

Plusieurs recommandations doivent ensuite être suivies avant et après l’extraction des dents de sagesse, tant au niveau de l’hygiène buccale que de l’alimentation postopératoire. De plus, une période de jeûne avant une sédation pourrait vous être demandée.

Contactez-nous

Nous ne sommes pas là pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un courriel et nous reviendrons vers vous, dès que possible.

quand-aller-voir-chirurgien-maxillo-facial